Assistante sociale libérale ?

assistante-sociale

Le regard étonné ( le vôtre peut-être en ayant lu ce titre ?) est souvent suivi d’un « ça existe ? » dès lors que je présente mon activité professionnelle.

La preuve : oui ça existe, mais rassurez-vous, nous ne sommes pas très nombreuses à avoir franchi le pas de défendre les couleurs de notre métier auprès des entreprises ou des administrations, une trentaine tout au plus en France métropolitaine.

Trop souvent cantonnée à un rôle ingrat (placement d’enfants, aides financières , remplissage de formulaires …) et souvent incomprises, les assistantes sociales ont souvent mauvaise presse, ou au contraire sont idéalisées. Je choisis donc aujourd’hui de vous éclairer sur la mission que je mène en entreprise (et le terme de mission est croyez moi mûrement réfléchi …).

Difficultés relationnelles, conflits, harcèlement moral, conditions de travail, évènements familiaux, difficultés financières, de logement, de santé … Les capacités d’écoute active des assistantes sociales leur permettent d’aborder tous les domaines de la vie professionnelle et privée des salariés dans la garantie du secret professionnel.

Toute entreprise (TPE, PME, grand groupe) peut être confrontée à une dégradation du climat social. Le service social interentreprises permet ainsi d’améliorer les relations au sein de la collectivité de travail en soutenant les services des ressources humaines, ainsi que les managers, souvent eux-même au bord du burn-out.

Vous découvrez alors certainement aujourd’hui que des milliers de salariés sont accompagnés par des assistantes sociales freelance, car un salarié est également un conjoint, un père, un fils et l’approche professionnelle du service social permet de prendre en compte tous les domaines de la vie, dans une approche globale, dans la mesure où les accidents de la vie rejaillissent souvent sur la vie professionnelle.

Nous intervenons en complémentarité avec les partenaires internes à l’entreprise (direction, RH, médecine du travail, partenaires sociaux, CE, CHSCT) et externes ( institutions, collecteur logement, famille …).

Ainsi, mon métier (enfin une partie, la seconde étant le coaching en évolution professionnelle et la formation Qualité de Vie au Travailconsiste à rechercher la meilleure adéquation possible entre l’individualité , la collectivité et les nécessités économiques de l’entreprise.

A l’heure où bien-être au travail et qualité de vie en entreprise sont au coeur des discussions, nos interventions permettent de professionnaliser un accompagnement spécifique, dans le respect du code de déontologie.

L’esprit entrepreneurial nous anime car nous avons choisi notre statut de profession libérale et c’est grâce à cette énergie et à notre investissement dans notre mission que nous pouvons être au plus près des préoccupations des entreprises dans lesquelles nous intervenons, conscientes plus que quiconque qu’être bien au travail est également un vecteur de santé pour l’entreprise.

Vous l’aurez compris, être assistante sociale libérale est bien plus qu’un métier, et j’espère que ce post toujours trop restrictif,  vous aura donné envie d’en savoir plus !

Géraldine Magnier

Assistante sociale libérale / coach en évolution professionnelle / formatrice Qualité de Vie au Travail